Le spécialiste digital de l'Emploi BTP et Immobilier

Chauffagiste
iStock ©
Image d'illustration
Chauffage et climatisation : opération séduction auprès des jeunes

Les entreprises de maintenance en chauffage et climatisation peinent à recruter et 4.000 emplois seront à pourvoir dans les 10 ans à venir. Pour attirer les jeunes, le syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique (le SYNASAV) lance une campagne d'information.
 
 



"Dans les 10 ans à venir, en France, plus de 300 entreprises de maintenance d'équipement de chauffage et de climatisation embaucheront près de 4.000 techniciens", estime le SYNASAV. Un secteur qui ne connait pas la crise mais qui peine à recruter faute de candidat. Selon le syndicat, ce métier est mal connu et souffre "d'un déficit d'image auprès des jeunes". Et pourtant, les avantages de cette profession sont nombreux. Le syndicat explique notamment que tous ces postes qui sont ou seront à pourvoir sont des emplois "pérennes proposés en CDI et non délocalisables". "Nos métiers sont sympas, évolutifs, proposent une gamme de tâches variée, de l'autonomie et sont très intéressant", souligne Pascal Roger, Président de la plateforme FEDENE des Formations Énergie Environnement.

"C'est fini le plombier chauffagiste d'avant", Thomas Gaudron, technicien de maintenance


Pour changer la donne et donner envie aux jeunes, le SYNASAV vient de lancer une grande campagne nationale afin de faire connaître et promouvoir le métier de technicien de maintenance en chauffage et climatisation en s'adressant directement à eux et en utilisant leurs "codes". Pour cela, le syndicat a réalisé deux vidéos "qui s'adaptent parfaitement aux codes des réseaux sociaux", des canaux "les plus influents auprès des jeunes". Le premier spot a pour objectif d'attirer leur attention et de susciter leur intérêt afin d'en savoir plus. On y voit un frère et une sœur qui évoquent ce métier. C'est d'ailleurs cette dernière qui en vante les atouts. Le signe que ce métier s'adresse également aux femmes.

Dans la seconde vidéo, Thomas Gaudron, un jeune technicien de maintenance raconte son métier et les avantages qu'il en tire comme la liberté d'organiser ses journées, la possibilité de développer ses compétences liées par exemple à l'informatique. "C'est fini le plombier chauffagiste d'avant" lance-t-il expliquant qu'il y des opportunités pour qui s'intéresse aux nouvelles technologies s'en sortira. Il y explique aussi apprécier ce métier pour la relation avec le client.

Forte possibilité d'évolution de carrière



"C'est un métier qui ne manque pas d'atouts !", insiste Patrick Carré, président du SYNASAV. Il précise : "Au-delà des aptitudes techniques, ce métier requiert un savoir-faire indéniable : être autonome, à l'écoute du client, mais aussi du secteur et des règlementations mouvantes, être de bons conseils car, à travers ces derniers, le technicien est un acteur privilégié de la sensibilisation des utilisateurs au bon usage des énergies et des équipements dans un souci global de préservation de l'environnement et d'une utilisation responsable et citoyenne des énergies".

Enfin, les acteurs du secteur ont un autre argument de taille : l'évolution de carrière de ce métier. Pour le prouver, ils rappellent que 80% des dirigeants de TPE et PME de maintenance ont débuté leur carrière comme technicien.

Stéphanie Odéon (30/05/2017)
Inscrivez-vous à la newsletter Inscription newsletter