Le spécialiste digital de l'Emploi BTP et Immobilier

Illustration compagnon chantier ouvrier
Digital vision ©
Le Bâtiment veut massivement recruter jeunes, chômeurs et migrants

EMPLOI. Pour accompagner la bonne tenue du secteur de la construction, la Fédération française du bâtiment (FFB) va lancer un plan d'embauche de 15.000 compagnons, dès la rentrée 2018. Plusieurs centaines de migrants pourraient être concernés.
 
 



Le secteur de la construction, malgré des premiers signes de retournement d'activité, se porte bien et manque de bras. C'est pourquoi la Fédération française du bâtiment (FFB) a annoncé qu'elle lancerait, à la rentrée 2018, un plan massif de recrutement de 15.000 personnes.

Il est dirigé en priorité vers les jeunes et les demandeurs d'emploi issus des quartiers de la politique de la ville. "Une intégration de plusieurs centaines de migrants est également à l'étude", a expliqué la fédération le 11 juillet 2018, lors de sa conférence de presse trimestrielle.

En 2012, 12.000 CDI avaient été conclus



"La FFB a déjà mené une opération de cette nature avec succès dans le passé, avec 12.000 CDI conclus en 2008 à la suite d’un partenariat avec le gouvernement de l’époque", rappelle l'organisation. "Nous souhaitons nous fixer un objectif encore plus ambitieux aujourd’hui, pour proposer des emplois et des formations à des jeunes et des chômeurs des quartiers sensibles ou en difficulté."



Le Bâtiment rappelle que ces projets sont envisageables dans le cadre d'une croissance soutenue du secteur. Dans les mois à venir, elle devrait l'être puisque la FFB prévoit une croissance de la production en volume de 9,6% depuis le point bas de 2015. "L’emploi bénéficie de cette embellie, avec une hausse de 26.800 postes y compris intérim en équivalent-emplois à temps plein en 2017 et près de 30.000 nouveaux emplois relevés fin mars 2018 par rapport au même mois un an plus tôt."

"Les partenaires de la profession seront appelés à se mobiliser pour favoriser la réussite de cette opération"


"Le réseau des Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Geiq) et les partenaires de la profession (Pro BTP, OPPBTP, Fondation BTP en particulier) seront appelés à se mobiliser pour favoriser la réussite de cette opération, en complément du rôle de l’État dans une telle initiative", conclut la fédération.

F.L. (12/07/2018)
Inscrivez-vous à la newsletter Inscription newsletter