L'expert des offres d'emploi dans le BTP,

la Construction et l'Immobilier
    

Olympiades des métiers - Finales nationales Bordeaux
F.L. pour Batiactu ©
Aux Olympiades des métiers, le BTP se montre sous son meilleur jour

REPORTAGE. A Bordeaux, les épreuves des finales nationales des Olympiades des métiers ont débuté. 630 jeunes candidats travaillent d'arrache-pied pour représenter la France lors des finales internationales. Elles auront lieu cet automne à Abu Dhabi.
 
 



Il y a foule, ce jeudi 9 mars, dans l'immense artère du parc des expositions de Bordeaux. 630 jeunes apprentis viennent de se lancer dans les épreuves des finales nationales des Olympiades des métiers, et le public est au rendez-vous. Parmi la soixantaine de métiers de l'artisanat présentés, seize appartiennent au secteur de la construction.

Alors que des centaines de collégiens, encadrés par leurs professeurs, défilent dans les allées dans une ambiance de sortie scolaire, les candidats, à leur box de travail, sont concentrés et silencieux. Un casque anti-bruit sur les oreilles, leurs gestes sont précis et rapides, mais dégagent toutefois un peu de fébrilité. Il est vrai que l'enjeu, pour eux, est de taille : être sélectionnés par les jurys de chaque métier pour représenter la France lors des épreuves internationales, qui auront lieu en octobre 2017 à Abu Dhabi (Emirats arabes unis). Ceux qui échouent peuvent toutefois empocher un "lot de consolation" : participer aux épreuves européennes.

"Ce que font ces jeunes, c'est du haut de gamme !"




C'est ainsi l'élite de l'apprentissage français, et les chefs d'entreprises de demain, qui travaillent sous nos yeux. Et sous le regard, bienveillant mais exigeant, des membres du jury et des experts métiers, encadrants présents en nombre dans les espaces de travail.

Les épreuves durent deux jours et demi, jusqu'au 11 mars, date à laquelle le palmarès sera dévoilé. Les jurés sont les premiers à reconnaître qu'ils auront du mal à choisir un vainqueur. "Cela va se jouer à pas grand chose, quelques points, affirme Dominique Lacour, membre du jury. Ce qu'ils font, c'est du haut de gamme !"

=> Découvrez la suite du reportage en images dans les pages suivantes.

Florent Lacas (10/03/2017)
Inscrivez-vous à la newsletter Inscription newsletter